• 3 rue Millotet 21000 Dijon
  • 07.83.86.42.92
  • contact@lepuzzlebleu.org

Le comportement

Gérer ses émotions

Les personnes avec autisme peuvent avoir des difficultés à réguler et moduler leurs émotions. Elles expriment souvent leurs sentiments de manière très extrême.

On observe également des changements d’humeur fréquents et importants.
Aussi, on peut observer des comportements inadéquats (parfois l’inverse).

Le stress peut envahir les personnes avec autisme face aux situations nouvelles ce qui peut provoquer des explosions émotionnelles hors de proportion.

Les troubles du comportement

Les troubles du comportement de la personne autiste sont une conséquence et non pas la cause de son autisme.

Ils manifestent ainsi l’anxiété qui est provoquée par un environnement imprévisible et « ingérable ». Ils sont également le manifestement de difficultés de transition (passage d’une activité à une autre) ou encore d’obsessions.

Ils dépendent de plusieurs facteurs :

  • Le contexte (lieux, entourage…)
  • L’âge
  • Le sexe (les garçons sont plus actifs de manière générale)
  • L’âge développemental
  • Les valeurs et normes (l’éducation et la vision que l’on en a)

Les comportements "étranges"

On retrouve des comportements « étranges » parmi les catégories suivantes :

  • Relations sociales
  • Difficultés avec les situations sociales changeantes (ex: tours de parole, situation d’alerte…)
  • Communication
  • Difficultés pragmatiques avec des mots à signification unique (ils ne comprennent pas toujours le 2nd degré!)
    • Passif (suit facilement)
    • Distant (exclusion volontaire même au contact)
    • Actif (mais bizarre)
    • Pompeux (langage soutenu, « petit prof qui a toujours raison »)
  • Rigidité
  • Moins de flexibilité (ex: toujours les mêmes résolutions pour des problèmes différents)

Les personnes « douées » avec de l’autisme peuvent connaître les définitions du dictionnaire mais ne pas avoir la capacité de rechercher les différents sens en se fondant sur la façon dont les mots et les phrases sont agencés.

Les signaux subtils du langage permettent intuitivement aux personnes sans autisme de manier de façon flexible les différentes significations.
Pour la personne avec autisme, la compréhension du langage verbal et non-verbal peut être limitée, incomplète voire inexistante.